Accueil > Fiches techniques > Permaculture > Les règles de base

Les règles de base

mercredi 7 septembre 2011, par Tom Ulne

Observer et interagir

En prenant le temps de bien observer la nature et les sociétés humaines, on parvient à concevoir des solutions qui s’adaptent bien dans une situation particulière.

Prévoir et interagir de façon créative

En observant bien, il est possible d’avoir un impact positif sur des événements inévitables. Il faut intervenir au bon moment.

Du global vers le détail

On commence à détailler le système quand les principaux éléments sont mis en place.

Un éléments doit posséder plusieurs fonctions

C’est une caractéristique des systèmes résilients.

Une fonction doit être supportée par plusieurs éléments

C’en est une autre.

Tout est connecté

En plaçant le bon élément au bon endroit, on abouti à la synergie. On doit percevoir les éléments qui coopèrent et s’intègrent bien entre eux.

Les différences s’assemblent

Quand deux éléments de natures différentes se rencontrent, ça donne souvent lieu à des événements intéressants. Ces lieux de rencontre (comme une lisière de forêt) sont souvent les plus riches et diverses, les plus productifs du système.

Le problème est la solution

Ce principe ressemble à "un déchet est une ressource", mais s’applique aux problèmes. Il faut voir le problème sous d’autres angles afin d’en tirer avantage. Par exemple, vous avez une zone humide en bas de la pelouse et ça vous embête, c’est moche et c’est sale. Au lieu de vouloir absolument drainer  , i suffit de voir que l’endroit convient parfaitement pour une mare :D

Les solutions lentes sont préférables

Les systèmes lents et de petite échelle sont plus efficaces que les grands systèmes. Ils sont plus facile à maintenir, valorisent mieux les ressources locales et produisent de façon soutenable.

Un labeur, une vraie récompense

Soyez sûr de l’efficacité d’une tâche, le résultat doit être utile. Il faut réévaluer ce qui est inutiles.

Min-Max

Minimum d’effort - maximum de résultat.

Récolter et stocker

Ce que l’on stocke à certaine périodes d’abondance peut être utilisé en temps de pénurie.

Une ressource trop accumulée devient pollution

L’excès nuit en tout. Accumuler trop d’un certain élément devient vite une pollution. Pollution de l’espace, visuelle, sonore ...

Limiter les déchets

Favorisez les objets durables et de bonne qualité, évitez les emballages excessifs, etc.

Un déchet est une ressource

En valorisant tous les déchets possibles, il n’y a plus de déchet. L’exemple de la toilette sèche est assez parlant.

Privilégier les ressources renouvelables

L’objectif est de réduire la dépendance aux énergies non-renouvelables et de tirer avantage de tous ce que la nature peut nous offrir abondamment.

Le système doit être complexe

Disposer d’une grande diversité permet de faire face aux menaces, et de tirer partie de l’environnement unique du système.